St Jacques de Compostelle : une semaine de randonnée initiatique

Les premiers 120 km du chemin français ou Camino Francés vers St Jacques de Compostelle sont idéals pour une première expérience du pèlerinage et une première expérience de la randonnée. Il faut une semaine pour les parcourir, depuis Le Puy-en-Velay jusqu’à Nasbinals. S’il y a une portion un peu plus difficile en Lozère, elle reste très accessible aux marcheurs débutants.

Préparatifs

On conseille d’effectuer ce périple avec de vraies bonnes chaussures de marche, idéalement entre les mois d’avril à novembre ; mai et septembre étant de très bonnes périodes, à la fois pour la beauté des paysages et pour trouver facilement des hébergements. La réservation de gîtes est cependant vivement recommandée. La Via Podiensis est la plus fréquentée des chemins français vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

 

Évitez de trop charger vos sacs mais sachez que plusieurs organismes proposent de les transporter pour vous, d’étape en étape, que vous fassiez le chemin avec ou sans accompagnateur.

 

Tout l’itinéraire est balisé. Toutefois, il est conseillé de se procurer un topo-guide auprès de la Fédération Française de Randonnée (www.ffrandonnee.fr/boutique/le-catalogue-des-topo-guides.aspx).

 

Vous pouvez aussi télécharger l’application pour Smartphones (www.lepuyconques.com) qui vous permettra de savoir où se trouvent les hébergements et les services de restauration, mais aussi de mieux interpréter les différentes curiosités au long de l’itinéraire.

Itinéraire

Ville sanctuaire dont la cathédrale Notre-Dame du Puy est inscrite à l’Unesco, Le Puy-en-Velay en Haute-Loire est à environ 2 heures de Lyon. La cathédrale, de style roman, abrite la mystérieuse Vierge noire, statue du 17e siècle offerte par Saint-Louis, bien qu’il y eut déjà une statue de la Vierge dans cette cathédrale au Moyen Âge. Achevée au 13e siècle, Notre-Dame-de-l'Annonciation se caractérise par un mélange atypique d’influences occidentales et orientales.

 

Vous pouvez la visiter tous les jours de 6h30 à 19 h, et jusqu’à 22 h en été. Vous pouvez aussi assister à une messe.

 

Les messes dans la cathédrale du Puy ont généralement lieu à 7 h et à 11 h (www.cathedraledupuy.org). Après ou avant la messe, vous avez le temps de visiter la vieille ville. Prévoyez une heure puis mettez-vous en route pour Saint-Privat d’Allier : 6 heures de marche facile, 5 heures si vous avez un peu d’entraînement.

 

Le premier tronçon jusqu’à Saint Christophe sur Dolaizon, troisième village après Le Puy, représente 8,5 km très faciles à faire en 2 ou 3 h.

 

Saint-Privat d’Allier est un joli village auvergnat perché sur son pic rocheux surplombant les gorges de l’Allier. Vous entrez en Pays du Gévaudan, où la célèbre bête a tué une centaine de personnes dans les années 1760. Saint-Privat d’Allier abrite plusieurs gîtes où vous pouvez vous reposer avant d’attaquer une partie à peine plus difficile que la précédente, 18 km jusqu’à Saugues.

 

Mais cette portion vous offre une étonnante variété de paysages et vous permet de voir de nombreux hameaux pittoresques. Sauges offre une belle vue sur la Margeride, chaîne de petites montagnes granitiques. Le village abrite le musée de la bête du Gévaudan (visite sur réservation sauf en été).

 

Il y a une belle étape à faire au « Domaine Sauvage ». Il faut toutefois faire un détour de 4 km pour y parvenir.

 

Le corps de ferme, construit il y a sept siècles, a longtemps servi pour la transhumance mais c’était à l’origine une domerie, ou monastère des Templiers. C’est aujourd’hui un ensemble de deux gîtes d’une capacité de 40 places avec une auberge. Ouvert toute l’année sauf en décembre, il vous permet de faire une pause bien méritée au milieu de nulle part.

À quelques kilomètres de Sauges, vous verrez une tour penchée, la tour de La Clauze qui date du 12e siècle. Et vous atteignez la Lozère, en allant vers Saint-Alban-sur-Limagnole.

 

Saint-Alban-sur-Limagnole (www.ot-saint-alban-sur-limagnole.fr) est à 12 km de Sainte Eulalie en Margeride où se trouve la réserve de bisons d’Europe (www.bisoneurope.com). Le bourg, dans le Massif de la Margeride, possède un beau château qui date du milieu du 13e siècle. Le château de Saint Alban est aujourd’hui de style renaissance et après avoir longtemps été un asile psychiatrique, il devient le bastion de l’Office du Tourisme.

 

On y retrouve cette pierre rouge caractéristique de la région, tout comme sur l’église du village. C’est une très belle étape de l’itinéraire, à 950 mètres d'altitude.

 

L’étape suivante est plutôt facile puisque cela descend mais c’est une portion d’une trentaine de kilomètres que vous devez parcourir jusqu’à Aumont-Aubrac, une portion aux paysages empreints de sérénité. Avant d’arriver sur le plateau de l’Aubrac via ce long parcours, vous empruntez un chemin forestier. Aumont-Aubrac abrite une belle église romane et la statue de la bête du Gévaudan.

 

Aumont-Aubrac/Nasbinals sera la dernière portion de cette randonnée pèlerinage, une longue étape d’environ 8 heures et probablement la plus difficile pour les marcheurs débutants.

 

Vous pouvez ensuite vous offrir un repos bien mérité dans l’un des gîtes de ce charmant village situé à 1180 m d’altitude au cœur de l’Aubrac Lozérien. Dynamique et très touristique, Nasbinals ne compte pourtant que quelques 500 habitants. Son église romane est une visite incontournable pour clore l’itinéraire en beauté, avec également un Aligot, dans l’un des restaurants du village ou des villages alentours, plat créé à l’origine pour les pèlerins.

 

Vous pouvez savourer cette spécialité puis compter vos ampoules et les comparer à vos compagnons de route. C’est aussi une tradition de la randonnée sur le GR65.

 

Si vous avez besoin d'un véhicule pour votre logistique ou besoin de faire une partie du trajet en voiture, n'hésitez pas à consulter nos agences Sixt présentes sur tout le parcours en France et en Espagne.


ATTENTION ! Sixt ne garantit pas une marque ou un modèle de véhicule en particulier.
Nous nous engageons à vous fournir un véhicule de la même catégorie

les moyens de paiements éléctroniques acceptés
  • Très bonne expérience pour moi. Personnel très sympathique et disponible lors de la récupération du véhicule. Aucun problème lors de ma location, que du bonheur…Merci à Sixt de nous permettre de conduire des véhicules haut de gamme pour un prix très abordable.

    Christophe | 12/07/2016

  • Sixt sur Sixt : l'offre parfaite ! La qualité des véhicules proposés est la meilleure du marché !

    Sylvie | 08/07/2016

  • Location au top ! Super accueil avec proposition de surclassement. Je reviendrai !

    Amélie | 07/07/2016

  • Excellent service: Je loue toute l'année des voitures chez Sixt. Le service et la flotte sont loin devant la concurrence.

    Marc | 30/06/2016

  • Voitures systématiquement quasi-neuves et en excellent état.

    Romain | 27/06/2016