Vous rêvez de découvrir la Corse ? Faites un road trip autour d’Ajaccio

Tout votre entourage vous répète depuis des années que la Corse est une destination de toute beauté, parfaite pour des vacances inoubliables au soleil, et vous avez enfin pris la décision d’aller vérifier cela par vous-même ? N’hésitez plus et suivez nos quelques conseils pour un road-trip réussi autour d’Ajaccio !

 

Et si vous avez choisi d’arriver en avion à Ajaccio, alors pensez à réserver au plus vite une location de voiture en Corse afin de profiter au mieux de l’Île de Beauté et d’explorer en toute liberté ce territoire qui regorge de trésors. Vous pourrez ainsi vous promener au gré de vos envies sans dépendre des transports en commun pour traverser les magnifiques paysages qui vous attendent au large de la Côte d’Azur !

 

Corse

Étape 1 : Ajaccio et les îles Sanguinaires

Commencez tranquillement votre road trip en Corse-du-Sud par visiter la Cité Impériale. Au détour des ruelles, vous pourrez notamment partir sur les traces de l’ancien empereur et visiter ainsi la maison natale de Napoléon Bonaparte. Profitez également de son joli front de mer et dégustez quelques spécialités culinaires typique de la Corse. Rendez-vous ensuite vers la pointe de Parata, pour y admirer le golfe d’Ajaccio et les îles sanguinaires. Et, si le cœur vous en dit, vous pourrez même, au départ d’Ajaccio, faire une escapade en mer pour découvrir de plus près la nature sauvage de ces îles, mais attention : il faut compter une bonne demi-journée pour la visite !

 

Étape 2 : En route vers Propriano et Sartène

 

Lorsque vous quitterez la région d’Ajaccio, vous pourrez par exemple longer la côte vers le sud, en direction de Propriano, mais soyez prudent sur les routes, car ces dernières sont très escarpées et sinueuses et si vous y êtes en été, vous ne serez pas tout seul, alors gare aux embouteillages !

 

En route, si vous trouvez le temps trop long, n’hésitez pas à faire une pause dans une des nombreuses criques qui bordent la côte ou encore à visiter les différents villages que vous traverserez. Arrêtez-vous ainsi du côté de Coti-Chiavari et dégourdissez-vous les jambes en partant à la recherche de son pénitencier. Actif de 1855 à 1906, il est aujourd’hui abandonné mais ses ruines peuvent encore se découvrir lors de promenades entre les cistes et les eucalyptus. De plus, depuis Coti-Chiavari, vous pourrez également profiter d’un splendide panorama sur l’ensemble du golfe d’Ajaccio !

 

Avant de filer à Propriano, faites un dernier détour par Filitosa. Situé sur la commune de Sollacaro, il s’agit du premier site préhistorique Corse. Il faut compter environ une heure pour profiter pleinement du site et de son musée et en apprendre plus sur le riche passé de la région. Les vestiges les plus anciens, découverts à partir de 1946, datent effectivement de plus de 8.000 ans !

 

Propriano, ou Prupià en corse, est une petite ville portuaire entourée de plages magnifiques où vous pourrez par exemple vous essayer à la plongée sous-marine. Vous pourrez aussi profiter de l’aérodrome pour survoler la région ou même tenter un saut en parachute, si vous aimez les sensations fortes !

 

Enfin, selon l’heure et l’état des troupes, vous pourrez peut-être même pousser jusqu’à Sartène. Cette commune ne se situe qu’à 14km de Propriano, mais vous offrira déjà un paysage très différent parce qu’elle se situe dans les montagnes. Bien que de nombreux menhirs et autres vestiges attestent de l’occupation humaine préhistorique de la région, ce n’est qu’en 1507 que la ville Sartène fut fondée par les Génois. Lors d’une promenade dans les ruelles de cette ville, ne manquez pas d’admirer l’emblématique échauguette de Sartène sur les anciens remparts de la ville, de visiter le vieux quartier du Petraghju et de faire un tour par la Place de la Libération, où vous pourrez découvrir le monument aux morts, l’ancien palais du gouverneur, qui accueille aujourd’hui la mairie de la ville, ou encore l’église Sainte-Marie et son typique clocher à trois niveaux munis de baies et surmonté d'un dôme. Enfin, à Sartène, vous pourrez aussi visiter le plus important musée de l’île consacré à l’archéologie corse.

Corse bateaux

Étape 3 : De Sartène à Bonifacio

Au départ de Sartène, prenez la N196 en direction de Bonifacio. Si tout se passe bien, vous devriez mettre un peu moins d’une heure avant d’atteindre l’extrême sud de la Corse, mais attention, car cette route est particulière sinueuse. Pour une pause gourmande, vous pourrez vous arrêter du côté de la bergerie d’Acciola et y déguster une bonne cuisine du terroir. La boutique vous permettra également d’acheter quelques fromages, charcuteries et autres spécialités locales, et si vous voulez trouver du bon vin corse, alors rendez-vous quelques kilomètres plus loin, chez Pierre Richarme, au domaine Pero Longo. Aussi, si vous n’êtes pas pressés d’arriver, vous pourrez également faire un léger détour du côté de Figari et visiter les multiples hameaux de cette commune située dans la plaine de Freto, au pied de la montage Cagna. Pour faire un break dans la région vous pouvez séjourner au camping de Campo Di Liccia légèrement au nord de Bonifacio sur la route qui repart vers Porto-Vecchio.

 

Laissez-vous ensuite charmer par la belle Bonifacio et sa vielle-ville perchée sur une haute falaise calcaire qui surplombe la mer et vous offre une vue imprenable sur la Grande Bleue et la Sardaigne, située à moins de 20km au sud de l’Île de Beauté. À Bonifacio, profitez du riche patrimoine historique de la région, occupée dès l’Antiquité, par les Grecs puis les Romains. La ville aurait d’ailleurs été fondée entre 828 et 833 par Boniface II de Toscane, qui lui a donné son nom.

 

Parmi les sites incontournables de Bonifacio, on peut notamment citer son port de commerce, sa citadelle, mais aussi l’escalier du roi d’Aragon et ses 189 marches taillées directement dans le calcaire de la falaise. Ne manquez pas non plus d’admirer le « Grain de Sable », un immense bloc de calcaire isolé, qui se dresse à quelques dizaines de mètres au-dessus des flots.

 

Étape 4 : Porto-Vecchio

Après une bonne nuit de sommeil à Bonifacio, reprenez le volant et partez en direction de Porto-Vecchio, par la N198. Cette route est probablement l’une des moins sinueuses du territoire corse, alors profitez-en ! Admirez les magnifiques paysages, notamment lorsque vous traverserez la Réserve naturelle des Tre Padule de Suartone.

 

À Porto-Vecchio, ne manquez pas de faire un tour du côté de ses marais salants (qui lui ont valu le surnom de Cité du sel), profitez des plages de Palombaggia et de Santa Giulia et promenez-vous du côté du lac de l'Ospédale. Vous pourrez aussi découvrir sa citadelle, construite en 1539 par les Génois. Détruite et reconstruite à plusieurs reprises, elle comprend 5 bastions et une porte génoise à voir absolument !

 

Si vous décidez de séjourner plusieurs jours dans cette ville dynamique vous aurez peut-être la chance de participer à l’un de ses festivals. Ainsi, fin avril, vous pourrez assister au Festival du Rêve Scen'è Sonniu, dédié aux arts de la rues et au spectacle vivant. Celui-ci accueille des compagnies et autres troupes théâtrales venues du monde entier et vous offre un grand nombre de spectacles gratuits. Et si vous visitez la ville fin août, alors ne manquez pas le Porto-Vecchio Festival, évènement incontournable qui vous permettra de mettre en musique vos dernières nuits blanches de l’été !

Étape 5 : Retour vers Ajaccio

Lorsque vous aurez bien profité de la Cité du Sel, il sera probablement temps pour vous de repartir vers d’Ajaccio, et pour ce faire, vous allez traverser la chaîne montagneuse de Barocaggio-Marghese et la région de l’Alta Roca, où vous pourrez admirer les Aiguilles de Bavella. Au pied de ces dernières se trouve le charmant village de Zonza et son église de l’Assomption. Plus loin, vous traverserez également Aullène, Petreto-Bicchisano, Grosseto-Prugna, ou encore Cauro, avant de retrouver la Cité Impériale.

 

Toutefois, si vous souhaitez prolonger votre séjour en Corse et en profiter pour visiter le reste de l’île, vous pourrez aussi, depuis Porto-Vecchio, rejoindre Aléria avant de filer vers Bastia pour un nouveau road-trip en Haute-Corse !

 


ATTENTION ! Sixt ne garantit pas une marque ou un modèle de véhicule en particulier.
Nous nous engageons à vous fournir un véhicule de la même catégorie

les moyens de paiements éléctroniques acceptés
  • Très bonne expérience pour moi. Personnel très sympathique et disponible lors de la récupération du véhicule. Aucun problème lors de ma location, que du bonheur…Merci à Sixt de nous permettre de conduire des véhicules haut de gamme pour un prix très abordable.

    Christophe | 12/07/2016

  • Sixt sur Sixt : l'offre parfaite ! La qualité des véhicules proposés est la meilleure du marché !

    Sylvie | 08/07/2016

  • Location au top ! Super accueil avec proposition de surclassement. Je reviendrai !

    Amélie | 07/07/2016

  • Excellent service: Je loue toute l'année des voitures chez Sixt. Le service et la flotte sont loin devant la concurrence.

    Marc | 30/06/2016

  • Voitures systématiquement quasi-neuves et en excellent état.

    Romain | 27/06/2016