Les États-Unis d’Amérique autrement !

Sur un territoire 17 fois plus grand que la France métropolitaine, les États-Unis d’Amérique ont bien des histoires à raconter et une multitude de facettes encore peu connues du grand public. Loin du vacarme citadin sur fond de gratte-ciels ou des décors de film western, des lieux inédits se révèlent et n’attendent que les passionnés de voyage et de découverte. Et pour partir à leur rencontre, rien de tel qu'une location de voiture Sixt USA.

Sur les traces des artistes et de l’histoire

Dans ce premier volet du voyage aux États-Unis « autrement », c’est le Magic Garden de Philadelphie qui nous ouvre ses portes. L’art et plus particulièrement la mosaïque est à l’honneur dans ce monde à part de l’artiste Isaiah Zagar. Ses inspirations Folk sous influence péruvienne ont donné naissance à de curieuses sculptures, des murs, des galeries interminables et concerts qui enchanteront les visiteurs toute l’année.

 

En Géorgie, sur la Lookout Mountain se trouve un autre magnifique jardin, le « Rock City Garden », doté d’un point de vue à couper le souffle. Une légende indienne raconte qu’un jeune couple issu de deux tribus rivales, lui Chickasaw et elle Cherokee, s’y sont donné la mort en se jetant du haut de la montagne.

 

Bien plus tard, au début du 20e siècle, c’est une certaine Frieda, femme d’un entrepreneur et non moins inventeur du mini-golf appelé Garnet Carter qui crée le « Rock City Garden » en plantant plus de 400 espèces d’arbustes et de fleurs sauvages. Pour délimiter les sentiers, elle se laisse emportée par son imagination et installe d’étranges statues et des personnages de conte de fées. La promenade entre les rochers, les bassins, sur les ponts suspendus et sous les arches est tout simplement délicieuse.

 

Dans les années 30, le couple Carter fait appel à Clark Byers pour promouvoir le site. Cet artiste a reçu pour incroyable mission de peindre la mention « See Rock City » (Voir Rock City) sur les toits et les murs de 900 granges dans 19 états de 1935 à 1969.

Certains lieux et bâtiments sont ainsi connus pour les légendes et les véritables histoires qui les entourent, comme le Phare de Split Rock dans le Minnesota. Ce n’est pas un simple phare construit au bord d’une falaise qui donne sur le Lac Supérieur. Le passage de la tempête Mataafa en 1905 qui a causé le naufrage d’une trentaine de navires a conduit à la construction de cette magnifique bâtisse en seulement 5 ans. En plus de la visite du musée, les activités estivales ou hivernales autour du site historique sont diverses : canoë et kayak le long de la rive, vélo, randonnée, raquette et même du ski de fond.

 

 

Quand la nature prend son temps pour offrir des paysages extraordinaires

180 millions, c’est le nombre d’années qu’il aura fallu à la nature pour créer l’extraordinaire site de « The Wave ». Compte tenu de sa fragilité, seulement une vingtaine de chanceux par jour sont autorisés à plonger au milieu de ces roches pittoresques de l’Arizona. Les « vagues » faites de différentes teintes de rouge, rose et jaune éblouiront les amateurs de photographie pendant la randonnée que l’on apprécie mieux au printemps ou à l’automne à cause des températures extrêmes de la région.

 

Dans un tout autre cadre, au sud-ouest du Montana, l’érosion a merveilleusement sculpté les Grottes de Lewis et Clark. L’histoire raconte qu’elles ont été découvertes par des chasseurs d’ours au 19e siècle. Les Grottes de Lewis et Clark font partie d’un parc d’État qui s’étend sur 3000 hectares et en plus du spectacle qu’offre ce paysage calcaire souterrain, le parc propose 16 kilomètres de sentiers de randonnée et de nombreuses activités de plein air pour les amoureux de la nature.

D’étranges architectures

Pour les amateurs d’architecture et de lieux loufoques, les « Storybook Homes », ces constructions tout droit sorties d’un monde fantastique font penser à des maisons Hobbit, des châteaux de contes de fées ou à des tanières de sorcières. À Los Angeles, les Storybook Homes sont les vestiges d’un style romanesque du début du 20e siècle, une tendance qui s’est subitement éteinte dans les années 30. Certaines sont habitées, d’autres en ruines, mais elles offrent aujourd’hui des merveilles architecturales surréalistes qui ont visiblement marqué l’histoire de la construction résidentielle américaine.

 

Tout aussi mystérieux, le « Gillette Castle » interpelle. Au premier abord, il s’agirait d’un château en pierre à l’architecture étrange. Perché sur la plus haute colline de la chaine « The Seven Sisters » dans le Connecticut avec vue sur le fleuve, le Gillette Castle fait penser à un château médiéval. Ce manoir de 24 pièces a été pensé et conçu par le célèbre acteur William Hooker Gillette. L’intérieur est pourtant bien plus étrange encore. Les boiseries sont en chêne blanc, taillées à la main. Sur les 47 portes au sein de la structure, aucune n’est identique, puis chacune a un loquet finement sculpté en bois. Du mobilier jusqu’aux interrupteurs en bois sculpté, tout fascine ceux qui visitent ce château et son parc de 49 hectares.


ATTENTION ! Sixt ne garantit pas une marque ou un modèle de véhicule en particulier.
Nous nous engageons à vous fournir un véhicule de la même catégorie

les moyens de paiements éléctroniques acceptés
  • Très bonne expérience pour moi. Personnel très sympathique et disponible lors de la récupération du véhicule. Aucun problème lors de ma location, que du bonheur…Merci à Sixt de nous permettre de conduire des véhicules haut de gamme pour un prix très abordable.

    Christophe | 12/07/2016

  • Sixt sur Sixt : l'offre parfaite ! La qualité des véhicules proposés est la meilleure du marché !

    Sylvie | 08/07/2016

  • Location au top ! Super accueil avec proposition de surclassement. Je reviendrai !

    Amélie | 07/07/2016

  • Excellent service: Je loue toute l'année des voitures chez Sixt. Le service et la flotte sont loin devant la concurrence.

    Marc | 30/06/2016

  • Voitures systématiquement quasi-neuves et en excellent état.

    Romain | 27/06/2016