Faut-il aller sur l'île de Bozcaada ?

Proche du site archéologique de Troie, dans la province de Çanakkale, Bozcaada ressemble de loin à une île grecque avec ses maisons blanches et ses vignes.

 

Deux mosquées et une église cohabitent et tout indique qu'on est en Turquie. Autrefois grecque, Bozcaada n'offre pas de sites touristiques hors du commun, d'activités originales, de soirées incontournables ou de curiosités naturelles qui vous laissent sans voix. Habitants et touristes disent qu'il n'y a pas beaucoup de choses à voir et à faire.

 

Alors pourquoi tant de gens tombent sous son charme ? Quel est donc le secret de cette île turque en mer Égée ? Le détour en vaut-il en la peine 

Une île unique en son genre

Bozcaada est une destination en voie d'extinction. Elle est de celles qui vous font oublier que le temps passe. Les amoureux de l'île ont quelques appréhensions. Restera t-elle encore longtemps la petite île paisible et authentique qui vit surtout de son vin ? Bozcaada a des atouts touristiques indéniables. Ses grandes vignes se découvrent très facilement via des sentiers de promenade. Beaucoup de vacanciers choisissent de les parcourir à vélo. L'autre moyen de transport favori des touristes est le scooter. Toutefois les routes sont en bon état pour faire le tour de l'île en voiture.

 

C'est bien une destination de vacances, essentiellement pour les turcs et surtout les habitants d'Istanbul.

 

Si la mer est relativement fraîche dans cette partie de la mer Égée, bien que la baignade soit parfaitement agréable à partir de juin, les plages dorées sont attractives. Les meilleures sont au sud mais la mer quasiment translucide est partout. Entre une plage aménagée et une autre sauvage, on trouve souvent une crique. De juin à octobre, des minibus desservent les plages les plus populaires dont Ayazma, la plus fréquentée, où l'on peut louer des transats et pratiquer des sports nautiques. La plage est également célèbre pour ses restaurants : il est difficile de trouver une table pour y déjeuner en haute saison.

 

Bozcaada, facile d'accès en bateau depuis Geyikili, a quelques hôtels, campings et chambres d'hôtes et d'excellents restaurants, dans lesquels vous goûtez les spécialités locales comme la confiture de tomates et beaucoup de poissons et fruits de mer.

Pour faire une pause entre deux balades, les lieux les plus prisés des habitants comme des visiteurs sont cependant les jardins de thé. Thé et café turcs sont servis dans des cadres reposants et à l'ombre. Dans la plupart d'entre eux, vous pouvez y commander un petit-déjeuner.

 

La pêche est l'autre activité importante de l'île avec le vin. Tout cela sera t-il un jour remplacé par le tourisme de masse ? Il n'y a, pour le moment, aucune construction qui défigure le décor et quelques indices laissent penser que ce ne sera peut-être jamais le cas.

 

S'il y a quelques bars où les fins de soirées peuvent être animées, les petites rues de la ville semblent être comme figées dans le temps. De plus, le vent du nord appelé Poyraz, léger mais constant, la place qu'occupent les vignes, cette terre difficile à cultiver, le petit nombre de monuments historiques et la ville unique de l'île pourraient sauver Bozcaada de la frénésie touristique moderne.

 

C'est aussi une île de moins de 40 km2. On y reste 2 ou 3 jours à profiter des choses simples de la vie comme un bon verre de vin, un coucher de soleil et quelques brasses le long d'une baie déserte, dans un endroit où tout le monde se connaît.

 

La forteresse de Bozcaada, sur la côte Est, est visible depuis la mer. Allez-y pour admirer la vue depuis le sommet. C'est dans ce monument ancien que l'on organise tous les événements importants comme les vendanges début septembre puis, quelques jours après, un festival du goût. Ces moments forts sont l'occasion de donner des concerts dans l'enceinte du château.

On s'est battu longtemps pour cette île à la situation géographique stratégique, près du détroit des Dardanelles. Devenue turque en 1923, Bozcaada a en effet été convoitée par les ottomans, les byzantins, les génois et les vénitiens. Le fort est le symbole de cette riche histoire. Rénové plusieurs fois, il prend son apparence actuelle en 1815 mais les première pierres sont posées par les Phéniciens.

 

La taille du château surprend dans ce petit port de pêche et, en Turquie, c'est le fort médiéval le mieux préservé. On y expose quelques trouvailles archéologiques faites sur l'île au fil des ans. Il n'y a toutefois ni panneau ni écriteau d'information, et encore moins de visite guidée.

 

L'autre vue à ne pas manquer s'offre à vous au point culminant de l'île. Il n’atteint pas les 200 m de hauteur mais au moins, le Göztepe est une colline que vous gravissez facilement si vous aimez marcher (comptez 30 à 45 minutes depuis la ville), de préférence tôt le matin ou tard le soir pour admirer l'un des plus beaux couchers de soleil.

 

Une excellente période pour voyager à Bozcaada est le mois de septembre. Il ne fait jamais extrêmement chaud mais la fin de l'été est agréable pour les promenades et pour la baignade.

 

Il y a aussi et surtout moins de vent que d'habitude. Enfin, le mois de septembre à Bozcaada est nettement moins cher, comme pour de nombreuses autres destinations. Sauf qu'ici, vous pouvez débarquer sans avoir rien prévu : si vous n'avez rien réservé, le bouche à oreille fera son œuvre dès votre arrivée et vous vous verrez proposer l'hospitalité bien avant la tombée de la nuit.


ATTENTION ! Sixt ne garantit pas une marque ou un modèle de véhicule en particulier.
Nous nous engageons à vous fournir un véhicule de la même catégorie

les moyens de paiements éléctroniques acceptés
  • Très bonne expérience pour moi. Personnel très sympathique et disponible lors de la récupération du véhicule. Aucun problème lors de ma location, que du bonheur…Merci à Sixt de nous permettre de conduire des véhicules haut de gamme pour un prix très abordable.

    Christophe | 12/07/2016

  • Sixt sur Sixt : l'offre parfaite ! La qualité des véhicules proposés est la meilleure du marché !

    Sylvie | 08/07/2016

  • Location au top ! Super accueil avec proposition de surclassement. Je reviendrai !

    Amélie | 07/07/2016

  • Excellent service: Je loue toute l'année des voitures chez Sixt. Le service et la flotte sont loin devant la concurrence.

    Marc | 30/06/2016

  • Voitures systématiquement quasi-neuves et en excellent état.

    Romain | 27/06/2016